Conseils pour Maman

Les troubles du sommeil chez l’enfant; plus fréquent qu’on le pense….

Certains enfants sont incapables de s’endormir sans aide. Ils auront besoin de leurs parents, d’être bercé, promené…

Rôle du sommeil

Il permet entre autre l’absorption des nutriments et le fonctionnement cérébral. Une personne qui présente un trouble du sommeil aura les difficultés suivantes:

• Attention
• Mémoire
• Raisonnement
• Irritabilité

les problemes de sommeil chez les enfants

 

Développement des cycles du sommeil

Naissance à 4 mois

• L’organisation neurologique est influencée par l’horaire des boîtes
• Leur horloge biologique est programmée pour des temps de sommeil de 3-4 heures
• Leurs pleurs et réveils sont motivés par la faim. C’est pour cette raison qu’ils se réveillent au 3-4 heures pour boire!

6 mois à 12 mois

• Il fera 2 siestes le jour et il peut dormir 12 heures durant la nuit
• L’enfant vers 6 mois ne confond plus la nuit et le jour
• À 1 an, il est dans sa phase d’exploration et découverte. Aller au lit peut être une source de frustration
• L’enfant doit s’endormir seul et retrouver son lit avec plaisir
• Il est sensible au respect des rituel du dodo: odeurs, voix de sa mère et de son père racontant une histoire; souvent la même et il voudra prolonger le moment. Il est important de maintenir les limites: on lui chante une berceuse, bisous, dodo. Ce n’est pas facile à faire, car on aime ça les garder plus longtemps et les regarder dormir. Mais il le faut pour notre santé à nous!

Comment s’endort un bébé

• Il doit être capable de se calmer par lui-même dans les moments difficiles ou durant la nuit lorsqu’il se réveil. L’enfant âgé de 7 à 9 mois à souvent besoin de stimulation intenses pour s’endormir comme se bercé.
• Il doit être capable de se séparer du parent, d’avoir un sentiment de sécurité. L’anxiété de séparation est un stade normal entre 6 à 10 mois et ce jusqu’à 4 ans.
• Il doit être capable de se calmer après une journée très stimulante
• Il doit être capable de faire abstraction des bruits environnants
• Il doit être capable de tolérer les limites du parent lors du rituel du dodo. La phase d’opposition se manifeste fréquemment entre 18 a 24 mois
• Il doit accepter de rester seul dans le noir et qu’il prenne contrôle de ses peurs nocturnes et qu’il accepte de ce séparer de ses parents sans craindre de les perdre.

Il y a beaucoup de choses que l’enfant doit apprendre à auto régulariser afin d’être fonctionnelle dans son quotidien.

12 à 24 mois

• Il fera 1 sieste par jour
• Il peut être difficile à cet âge de couper les activités de la journée pour aller à la sieste
• Il est facilement excitable. Le soir l’heure qui précède le dodo très important

• L’entré dans le sommeil se prépare normalement par le bain qui permet au corps et à l’esprit se relâcher, si cela ne fait pas le contraire!
• On enfile un pyjama doux, souple et confortable, propice à se laisser aller et se libérer du trop plain d’énergie
• Un environnement avec une lumière tamisée, une atmosphère feutrée favorise le repli sur soi

2 ans

• Phase d’opposition, ce qui peut conduire à des répercussions sur son sommeil.

3 à 5 ans

• Il n’aura plus besoin de sieste, il dormira 12 à 14 heures

10 à 12 ans

• Il aura besoin en moyenne de 10 heures de sommeil

Conditions d’endormissement

• Important des les premiers mois du bébé d’établir un rituel du dodo
• L’enfant doit réussir à s’endormir par lui-même durant la nuit lors d’éveils nocturnes
• Les conditions d’endormissement doivent être reproductible, donc ils ne doivent pas être tributaires aux biberons ou aux bras des parents
• Important de déposer bébé éveillé dans le lit et lui donner un objet de réconfort comme une doudou, un toutou, une suce, etc.
• Beaucoup d’enfant on besoin de se balancer pour s’endormir. Certains bougent tout le corps, d’autre uniquement la tête, d’autres les fesses…

Qu’est-ce qui pourrait causer un trouble du sommeil?

En raison d’un problème médical:

• Reflux gastro-oesophagiens, allergies, otites, etc.
• Hypersensibilité tactile (ne supporte pas les couvertures, le matelas trop dure, les pyjamas, etc.)
• Hypersensibilité aux bruits (incapable de s’endormir avec les bruits ambiants)
• Recherche de stimulation intenses (se bercer vigoureusement, se promener en auto, en poussette, les rebonds du matelas, etc.)
• Difficulté à se mettre dans un état de calme pour s’endormir
• Et bien d’autres

Quand consulter en ergothérapie?

Quand la routine du sommeil nuit au fonctionnement de l’enfant dans son quotidien autant à la maison, autant à la garderie et autant à l’école. L’enfant sera fatigué et ne pourra récupéré et profiter des bienfaits d’un sommeil réparateur. De plus, cette fatigue amènera des difficultés d’attention, de mémoire, de raisonnement nuisant ainsi à son apprentissage.

Quand la routine du sommeil nuit au fonctionnement du quotidien de la famille. Donc les troubles de sommeils occasionnant des difficultés à être fonctionnelle auront des répercussions directes dans le fonctionnement de la famille.

À PROPOS DE L’AUTEUR

Annabelle Sauvé, ergothérapeute et membre de l’ordre des ergothérapeutes du Québec a complété un bac en activité physique à l’Université d’Ottawa en 2007. Elle a par la suite complété une maîtrise en ergothérapie en 2009 à la même institution. Elle travaille auprès d’une clientèle pédiatrique depuis 2009 à Gatineau où elle rencontre des enfants ayants des difficultés d’apprentissage, dyspraxie, TDAH, retard de développement, trouble d’intégration sensorielle et des troubles de dysphagie.

Discussion

No comments yet.

Soumettre un commentaire